Prochaines expositions



Prochaine exposition :

Meurcé (Sarthe)
les 7 et 8 décembre 2019 11h-17h
vernissage le vendredi 6 à 18h30

CIGMA de Laval janvier 2011


Pays là-haut 1, 2 et 3
acrylique sur toile, 2010, 50x50 cm chaque
Ce petit triptyque sarthois et toscan (du sud). Deux endroits opposés, les deux même paysage. Des lumières différentes. En voici un mélange.

Carrière rouge
acrylique sur toile, 130x90 cm
Strates géologiques, coupes telluriques, plissements hercyniens, géographies rêvées. Souvent, en voyage, on ne regarde que la surface des choses, que la couche primaire faite d’humus certes mais plutôt en fait de restes civilisationnels et de déchets humains. Fouillons !

Paysage voluptueux
Acrylique sur toile, 2010, 100x80 cm
Un titre qui s’impose à une peinture qui n’en veut pas. Trouvez-lui un titre qui lui plaise et qu’on en finisse !

Bleu central
Acrylique sur toile, 2010, 140x100 cm
Le paysage surgit dans le paysage. Mais l’important est caché derrière la montagne bleue.

Volcan des glaces
Acrylique sur toile, 2010, 100x80 cm
Tout s’oppose mais tout se rejoint : il faut de tout pour faire un monde.

Citadelles
acrylique sur toile, 80x80 cm
Encore et toujours Julien Gracq. Le Rivage des Syrtes : la Citadelle, Orsenna ! Dans quelle maison, Vanessa et Aldo cachent-ils leur passion sauvage ?


Passé les collines
Acrylique sur toile, 2010, 70x50 cm
Comme dans la Gloire de mon père, parcourons les collines à la recherche de notre enfance et de nos rêves à venir.

Premier coup de vent avant l’orage
acrylique sur toile, 2010, 118x89 cm
Juste avant l’orage ressentir ce moment fugace du léger souffle annonciateur de l’averse.

Bretagne bleue
Acrylique sur toile, 2010, 80x80 cm
On a tous un coin de Bretagne préféré, changeant suivant la marée, brillant ou terne, bleu ou  vert, glas dirait un breton.

Géologies
acrylique sur toile, 2010, 80x80 cm
Par le passé, J’ai consacré plusieurs séries à la géographie et la géologie. Dessiner une carte de géographie a été pour moi lors de mes devoirs scolaires un réel plaisir. Symboliser par des couleurs vives les différents composants d’un paysage est peut-être une des sources de mon attachement à la couleur. Les coupes de sol, les strates géologiques ont souvent inspirées les peintres et les écrivains. Ne pas oublier que Julien Gracq était professeur de géographie. Même si le monde vu au travers d’un microscope ou d’une simple loupe en apprend plus à chacun d’entre nous que la meilleure méthode pédagogique.

Bords de Seine le soir
acrylique sur toile, 80x80 cm
Les formes s’estompent, les yeux fatigués de tant de brillance, s’endorment à la lueur des flammes de l’astre mourant.

Ombres au jardin le soir
acrylique sur toile, 80x80 cm
La vue se brouille après ce moment d’agréable langueur un verre en main. Dans le silence des soirs d’été, tout s’échappe. Une grande confusion nous fait mélanger  le vieux chêne et Fu Manchu, le lilas de grand-mère et le monstre de nos territoires enfantins, la glycine et la fée Carabosse.

Giverny le soir
acrylique sur toile, 80x80 cm
Harmonie rouge du soir. Le jardin de Monet à Giverny s’illumine à chaque coucher de soleil. Au flamboiement de la disparition des teintes vespérales, passé le noir de la nuit noire et le gris des couleurs naissantes de l’aurore, succèdent la netteté des couleurs matinales.

Aucun commentaire: